Notre-Dame de l'Espérance de "titetoile"...Soyez les bienvenus'es sur mon blog-site...Merci pour votre passage...Il faut prendre le temps de nous dire  «JE T'AIME»

 

 

 

 

 

Marie et la Sainte Bible

 

 

Marie et la Sainte Bible

   

CHANGEMENTS  BIBLIQUES

 

(1) Au sujet de Marie : Is 7,14

VULGATE A cause de cela le Seigneur lui-même vous donnera un signe. Voilà que la vierge concevra et enfantera un fils, et son nom sera appelé Emmanuel.

JERUSALEMC'est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici, la jeune femme est enceinte, elle va enfanter un fils et elle lui donnera le nom d'Emmanuel. 

Vérité : Saint Jérôme (Commentaire en Isaïe, III-7, Pat. lat. 24 col. 107-108), à la suite de la Septante, démontrera que le terme hébreu 'almah désigne une vierge dans l'adolescence, c'est-à-dire non mariée. Mensonge : Le commentaire de la Bible de Jérusalem (comme la Bible de la liturgie) laisse planer un doute quant à la virginité de Marie avant la conception de Jésus. Marie était-elle adolescente ? jeune adulte ? fiancée ? mariée ?

Vérité : La Vulgate dit : son nom sera appelé Emmanuel. Mensonge : La Bible de Jérusalem dit qu'elle lui donnera le nom d'Emmanuel. Or Mt 1,21 dit que Marie appellera son fils du nom de Jésus et Mt 1,23 dit qu'on l'appellera du nom de l'Emmanuel.

(2) Au sujet de Marie : Mt 1,25

VULGATE Or il ne l'avait point connue, quand elle enfanta son fils premier-né...

JERUSALEM et il ne la connut pas jusqu'au jour où elle enfanta un fils...

Mensonge : Le commentaire de la Bible de Jérusalem dit : Le texte n'envisage pas la période ultérieure, et de soi n'affirme pas la virginité perpétuelle de Marie, mais le reste de l'Evangile ainsi que la tradition de l'Eglise la supposent. Le dogme de la virginité perpétuelle de Marie n'est pas une supposition de l'Eglise mais une affirmation. Nous retrouvons malheureusement cela dans le Confiteor actuel qui n'insiste plus sur la virginité perpétuelle de la sainte Mère de Dieu.

(3) Au sujet de Marie : Les parents de Jésus n'ont pas compris leur jeune fils Jésus (Mc 3,21)

VULGATE Ce qu'ayant appris, les siens vinrent pour se saisir de lui, car ils disaient : Il a perdu l'esprit.

Bibles catholiques :
Bible de Jérusalem (1998) :
Et les siens, l'ayant appris, partirent pour se saisir de lui, car ils disaient : "Il a perdu le sens." (traduction correcte) Bible Crampon (1923) : Les siens, l'ayant appris, partirent pour se saisir de lui, car ils disaient : "Il est hors de sens." (traduction correcte) Bible de la liturgie : Sa famille, l'apprenant, vint pour se saisir de lui, car ils affirmaient : "Il a perdu la tête." (traduction douteuse)

Bibles protestantes :
Bible Louis Segond (2002) : Les parents de Jésus, ayant appris ce qui se passait, vinrent pour se saisir de lui; car ils disaient : Il est hors de sens.
(traduction fausse)

Bible de l'Epée (2003) : Ses parents l'ayant appris, sortirent pour le prendre; car on disait : Il est hors de sens. (traduction fausse)

Bible Darby (1991) : Et ses proches, ayant entendu cela, sortirent pour se saisir de lui; car ils disaient : Il est hors de sens. (traduction exacte)

Bible Martin (1744) : Et quand ses parents eurent entendu cela, ils sortirent pour se saisir de lui; car ils disaient qu'il était hors du sens. (traduction fausse)

Autres bibles :
TOB (1999) : A cette nouvelle, les gens de sa parenté vinrent pour s'emparer de lui. Car ils disaient : "Il a perdu la tête." (traduction douteuse)

Bible de Chouraqui : Les siens l’entendent; ils sortent pour se saisir de lui. Oui, ils disent : "Il est hors de sens !" (traduction correcte)

Le latin sui peut signifier les siens, les leurs, ses parents, ses proches, ses amis, ses compatriotes, ses esclaves, ses partisans, ses soldats. Qui sont les siens ici ? C'étaient ceux de ses parents dont Saint Marc dit qu'ils ne croyaient pas en lui. Les protestants utilisent ce verset pour dire que Marie n'était pas aussi parfaite que cela puisqu'elle-même ne comprenait pas la mission de son fils. C'est forcé le texte contre son sens naturel.

(4) Au sujet de Marie : Lc 1,28

VULGATE Or l'ange étant venu vers elle lui dit : Je vous salue, pleine de grâce; le Seigneur est avec vous; vous êtes bénie entre les femmes.

Bibles catholiques :

Bible de Jérusalem (1998) : Il entra et lui dit : Réjouis-toi, comblée de grâce, le Seigneur est avec toi. (Marie n'est pas saluée et n'est pas bénie ici entre les femmes)

Bible de Crampon (1923) : Etant entré où elle était, il lui dit : Salut, pleine de grâce ! Le Seigneur est avec vous; vous êtes bénie entre les femmes. (traduction correcte)

Bible de la Liturgie : L'ange entra chez elle et dit : Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. (Marie n'est pas bénie ici entre les femmes)

Notons quand même que toutes les bibles catholiques et protestantes mentionnent néanmoins dans le verset 42 que Marie est bénie entre les femmes. Cela compense, direz-vous ! Une chose est de l'entendre de la bouche de la cousine Elisabeth, une autre est de l'entendre d'un archange ! La salutation angélique, unique sous cette forme dans l'Ecriture Sainte, montre que le saint archange reconnaît la supériorité de cette femme vierge vis-à-vis de lui. C'est pourquoi il salue en premier. L'absence de la salutation angélique dans la Bible de Jérusalem et la Bible de la liturgie est un manque clair.

Bibles protestantes :

Bible Martin (1744) : Et l'ange étant entré où elle était lui dit : Je te salue, ô toi qui es reçue en grâce; le Seigneur est avec toi; tu es bénie entre les femmes. (traduction correcte)

Bible Darby (1991) : Et l’ange étant entré auprès d’elle, dit : Je te salue, toi que Dieu fait jouir de sa faveur ! Le Seigneur est avec toi; tu es bénie entre les femmes. (l'homme peut avoir une faveur de Dieu sans être rempli de la grâce divine)

Bible Louis Segond (2002) : L'ange entra chez elle, et dit : Je te salue, toi à qui une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi. (Marie n'est pas bénie entre les femmes et elle a reçu une grâce : elle est comme tout chrétien)

Bible de l'Epée (2003) : Et l'ange étant entré auprès d'elle, lui dit: Je te salue, toi qui as été grandement favorisée; le Seigneur est avec toi; tu es bénie entre les femmes. (l'homme peut avoir une faveur sans être rempli de la grâce divine)

Autres bibles :

TOB (1999) : L'ange entra auprès d'elle et lui dit : Sois joyeuse, toi qui as la faveur de Dieu, le Seigneur est avec toi. (Marie n'est pas saluée, Marie n'est pas remplie de grâce, Marie n'a pas même reçu de grâce et Marie n'est pas bénie entre les femmes. D'ailleurs, le verset 27 parle d'une jeune fille et non d'une vierge comme les autres bibles !)

Bible de Chouraqui : Le messager entre près d’elle et lui dit : Shalôm, toi qui as reçu la paix ! IHVH-Adonaï est avec toi ! (Marie n'est pas remplie de grâce, elle n'a pas même reçu de grâce et elle n'est pas bénie entre les femmes.)

Marie fut-elle pleine de grâce ou reçut-elle une grâce ? On lit que la Très Sainte Vierge Marie fut pleine de grâce et non pas qu'elle reçut une seule grâce comme elle le confirme elle-même un peu plus loin : 46 Alors Marie dit : Mon âme glorifie le Seigneur, 47 Et mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu mon Sauveur; 48 Parce qu'il a regardé l'humilité de sa servante; et voici, que désormais toutes les générations me diront bienheureuse, 49 Car celui qui est puissant m'a fait de grandes choses, et son nom est saint.

Ainsi, Dieu n'a pas fait une seule grande chose pour la mère du Christ mais plusieurs choses ! Dieu n'a pas donné une seule grâce à la Très Sainte Vierge Marie mais elle fut remplie de la grâce qui est multiforme, donc de toutes les grâces divines.

(5) Au sujet de Marie : Lc 1,34

VULGATE Marie dit à l'ange : Comment cela se fera-t-il ? car je ne connais point d'homme.

JERUSALEM Mais Marie dit à l'ange : "Comment cela sera-t-il, puisque je ne connais pas d'homme ?"

Mensonge : D'après le commentaire de la Bible de Jérusalem, rien dans le texte n'impose l'idée d'un voeu de virginité. Vérité : Or l'Eglise, à la suite des commentaires de la Vulgate, enseigne que la Vierge Marie fit voeu de virginité et parce qu'elle fit ce voeu, l'Esprit-Saint, en s'uniant à elle, préserva sa virginité afin de respecter son voeu.

Le dogme de la virginité perpétuelle de Marie est remis en question par le Bible de Jérusalem.

(6) Au sujet de Marie : Ac 1,14

VULGATE Tous ceux-ci persévéraient unanimement dans la prière, avec les femmes, et avec Marie, mère de Jésus, et avec ses frères.

JERUSALEM Tous, d'un même coeur, étaient assidus à la prière avec quelques femmes, dont Marie mère de Jésus, et avec ses frères.

Mensonge : La formulation de la Bible de Jérusalem (comme la Bible de la liturgie) met Marie au même rang que les autres femmes. Vérité : La Vulgate sépare les femmes de Marie, à cause de sa grande sainteté et de son lien unique de mère du Christ.

A chacun de voir, de chercher pourquoi ces modifications récentes dans l'Ecriture Sainte...

 

Augustinius

Avec l'accord précieux de son auteur notre Ami Augustinius

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 19/08/2018