Notre-Dame de l'Espérance de "titetoile"...Soyez les bienvenus'es sur mon blog-site...Merci pour votre passage...Il faut prendre le temps de nous dire  «JE T'AIME»

 

 

 

 

 

Devinettes I

   
 

Devinette  (D01)

 

Qu'est-ce qu'un Sémite ?

Qu'est-ce qu'un Hébreu ?

Qu'est-ce qu'un Israëlite ?

Qu'est-ce qu'un Juif ?
                                                               saint Augustin

sémite = descendant de Sem, fils de Noé

hébreu = descendant de Héber, arrière-petit-fils de Sem

israëlite = descendant de Jacob, petit-fils d'Abraham

juif = adepte de la religion juive

(Juste pour votre information, les Juifs d'Europe orientale ne sont absolument pas des Juifs, du moins des Juifs provenant de l'antique Israël.)

Ce qui est paradoxal (et comique) c'est lorsqu'un Juif traite un Arabe d'anti-sémite. En effet, si les Juifs descendent de Sem et même d'Abraham, les Arabes ont pour père Ismaël... fils illégitime d'Abraham. Les Arabes sont autant sémites que les Juifs. C'est comme dire qu'un Français fier d'être français serait anti-français.

Quant aux Gentils convertis au christianisme, si on les considère comme fils d'Abraham c'est uniquement à cause de la foi. Sur le plan charnel, les Gentils (du temps de Notre Seigneur) étaient descendants de Japheth, fils de Noé et frère de Sem. 

Que faut-il dire de Jésus-Christ ?

Etait-il Juif ?

Etait-il le roi des Juifs ?
                                                                                                     saint Augustin

 
Pour répondre à notre amie "....", rien ne dit que ni Anne ni Marie étaient juives. Il faut creuser davantage (clin d'oeil).
Voici les différentes origines du prénom Marie :

1. hébreu Myriam qui signifie Celui qui élève,

2. araméen Mariam qui signifie mon Seigneur, c'est mon Dieu.

3. latin Maria qui, selon saint Bernard, donne étoile de la mer (stilla maris et non stella maris), signification qui n'a plus aucun rapport avec l'étymologie hébraïque ou araméenne.

4. copte Myriam qui signifie celle qui a émis l'Etre fort.

Votre traduction est certes belle mais n'a pas grand-chose à voir avec les différentes étymologies données ci-dessus.

Pourriez-vous nous donner l'origine de la signification que vous indiquez ?
                                                                                                           saint Augustin

 
Rassurez-vous, chère amie, si je vous ai demandé vos sources, c'est non pas parce que je ne vous ferais pas confiance, mais vous savez certainement qu'il est facile à l'homme de dire tout et son contraire sans preuve. De plus, donner vos sources peut peut-être servir à l'un d'entre nous s'il souhaite approfondir par rapport à ce que vous avez dit.

Pour répondre à la question, au risque de choquer certaines personnes, non Notre Seigneur n'était pas juif, ni sa Bienheureuse Mère, ni sa très sainte grand-mère. Si certains le souhaitent, cela peut faire partie d'un sujet de réflexion (et éventuellement de débat).

De même ceux qui, sous prétexte de répandre la paix entre juifs, chrétiens et musulmans, affirment que Jésus-Christ était juif, chrétien et arabe, proclament une erreur certaine. Il est faux de dire que Jésus-Christ était arabe

1. parce qu'il est descendant d'Isaac et non d'Ismaël

2. parce qu'on peut être arabe sans être musulman et vice-et-versa et qu'il était ni l'un ni l'autre. Il est faux de dire que Jésus-Christ était juif - nous aurons peut-être l'occasion d'en parler. Peut-on dire qu'il était chrétien ?

Pour être plus exact, il a conduit la loi mosaïque à sa perfection non pas en créant une nouvelle religion qui s'appelle le christianisme mais en accomplissant et en enrichissant ce que Moïse et les prophètes avaient reçu et annoncé.

Comme le dirent certains Pères de l'Eglise, la religion juive était la religion chrétienne en devenir ou en gestation ou la religion chrétienne était l'accomplissement naturel des prémisses qui constituèrent la religion juive.

Bien fraternellement dans le Christ, saint Augustin

 

Augustinius

Avec l'accord précieux de son auteur notre Ami Augustinius