Notre-Dame de l'Espérance de "titetoile"...Soyez les bienvenus'es sur mon blog-site...Merci pour votre passage...Il faut prendre le temps de nous dire  «JE T'AIME»

 

 

 

 

 

Cauchemars

   
 

 

Cauchemars

 

  

Les parapsychologues, les médiums, les amoureux de l'ésotérisme tentent de légitimer leurs expériences extra-sensorielles en rappelant combien de saints ont pu vivre des expériences similaires.

S'il peut y avoir similitude dans certaines expériences, elle n'est qu'extérieure, c'est-à-dire que la cause première de ces expériences est Dieu pour le chrétien et des démons pour les non chrétiens ou les pseudo-chrétiens.

Cela, nous le lisons aussi bien dans les Deux Testaments que dans la doctrine de l'Eglise, aussi ne nous y attarderons-nous pas.

L'hypersensibilité de certains chrétiens n'est pas toujours facile à vivre.

A la moindre souffrance, à la moindre difficulté, l'âme s'emballe, le doute naît, le désespoir s'enracine, le chrétien déprime, la peur se nourrit, la crainte de perdre s'emballe, etc.

Doit-on conclure que ces chrétiens sont nés sous une mauvaise étoile ? Non bien sûr.

Autant cette hypersensibilité peut décourager et nuire l'homme, autant elle peut être un avantage à l'âme qui, sous l'effet de la gratuité de la grâce du Christ, découvre, apprend, s'émerveille alors que l'entendement est comme aveuglé, incapable d'apercevoir cette lampe allumée que rien ne peut éteindre malgré l'épaisseur des ténèbres qui entourent l'intelligence.

L'hypersensibilité n'est pas un défaut en soi.

Rien est mauvais en soi; c'est l'acte qui donne un sens mauvais ou bon.

Lorsque l'aveugle-né rencontre Jésus, les Apôtres croient que cet handicap est dû aux péchés de ses parents. Notre Seigneur, ne les blâmant pas pour cette vision étriquée, élève plutôt leur âme : c'est pour que se manifestent les oeuvres de la gloire, les oeuvres de Dieu le Père.

L'hypersensibilité, si elle ne protège pas contre les douleurs causées par notre monde, est aussi une grâce que Dieu donne afin d'élever l'âme au-dessus de la douleur, afin d'élever le coeur dans le Ciel au-dessus des nuages, afin d'enseigner le sens véritable et profond de la souffrance.

A certains, il est donné d'avoir des prédictions, non pas à l'image d'un voyant, agissant selon la volonté satanique - qu'on le veuille ou non, c'est toujours ainsi lorsqu'il y a résultat et en étant détourné de Dieu - ou simulant quelque résultat, et ces prédictions ne doivent pas être considérées comme occasions de pleurer, de s'apitoyer, de (se) plaindre ou même d'en vouloir à Dieu.

La foi véritable enseigne autre chose : puisque Dieu a créé par amour, puisque rien n'est fait sans la Providence, tout doit être fait et vécu pour la gloire de Dieu.

Alors oui, même si l'hypersensible souffre probablement plus que celui qui n'est pas hypersensible, que sa foi soit pierre d'achoppement, que sa souffrance soit tremplin vers plus d'abandon, d'humilité, de résignation, d'espérance afin que là où vit une plus grande souffrance, règne un plus grand amour de Dieu, pour Dieu et à travers son prochain.

 

Bien fraternellement dans le Christ, votre dévoué saint Augustin

 

Augustinius

Avec l'accord précieux de son auteur notre Ami Augustinius